13e festival de géopolitique de Grenoble

Le 13e festival de géopolitique de Grenoble se réinvente pour survivre, comme beaucoup d’événements culturels. Il sera donc pour cette année uniquement virtuel, du lundi 22 au vendredi 26 mars 2021. Le thème choisi par son comité scientifique : « S’adapter ? » s’imposait au vu de la crise mondiale provoquée par le coronavirus. Les conférences, tables rondes et débats proposés ont été choisies à la mesure des crises à venir. Nouvelles pandémies, conflits géopolitiques, conflits pour l’eau ou les ressources agricoles et énergétiques, crises climatiques et environnementales ; les sujets ne manquent pas pour poser dès maintenant des jalons, ouvrir des possibles, tracer des prospectives. On comprendra que le rôle d’un festival de géopolitique est de confronter les mots « crise » et « adaptation ». Or si le premier désigne à la fois une rupture violente et une opportunité salvatrice, le second requiert des mesures attendues, mais dont les effets ne seront appréciées qu’à l’aune des décennies… Parlons donc avantages puisque la crise nous invite à y voir des opportunités : Vous en rêviez les années passées mais vous étiez trop loin pour y venir ? Inscrivez-vous aux conférences qui vous intéressent et pour lesquelles vous êtes disponibles. Cela vous permettra d’interagir en posant vos questions soit en amont de la conférence, soit pendant, et ce quel que soit votre lieu de résidence en France ou à l’étranger. Le festival vous offre également la possibilité de vous immerger dans les lieux mêmes, d’explorer les bureaux virtuels des partenaires du festival, dont celui des Clionautes, et deux expositions entièrement interactives, celle du magasine Carto sur l’actualité géopolitique et celle de l’association grenobloise de Street’Art que je vous présenterai dans quelques jours. Car ce « chantier numérique », encore en travaux, sera ouvert aux inscrits du lundi 22 au vendredi 26 mars.

N’oubliez pas de prévenir vos collègues d’histoire-géographie et si vous enseignez en lycée de demander à vos classes de s’inscrire. Sachez que d’ordinaire, plus de 1000 lycéens et étudiants de classes préparatoires de Grenoble mais aussi de Lille, Blois, Bordeaux, Nantes, viennent une à deux journées, accompagnés de leurs professeurs…

Jean-Michel Crosnier pour les Clionautes, partenaires pédagogiques du festival.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *