Le baccalauréat : éléments quantitatifs

Depuis 1985, le nombre de bacheliers est en constante progression

Selon l’INSEE, si le baccalauréat concernait en 1985 seulement 29% d’une génération, il concerne en 2018 quelques 81% d’une génération. Cette évolution se découpe en deux périodes : d’une part, une forte augmentation entre 1985 et 1995 faisant doubler la part de bacheliers ; puis, après une période de stagnation, une reprise de cette progression à partir 2010, notamment grâce à l’augmentation des baccalauréats professionnels. 

Cette augmentation des bacheliers est concomitante d’une forte progression des taux de réussite à l’examen. Selon le DEPP et l’INSEE, si, en 1970, le taux de réussite au baccalauréat était de 69%, il atteint, en 2018, 88,2%.   

Il est également intéressant de remarquer l’évolution de l’attribution des mentions. Selon le DEPP, en 1967, 31,8% des admis obtenaient une mention (mention Très bien : 0,3% ; Bien : 4,4 ; Assez Bien : 27,1%). En 2019, selon le Ministère de l’Education Nationale, c’est désormais 53,9% des admis obtenaient une mention (mention Très bien : 8,6% ; Bien : 16% ; Assez Bien : 29,3%). 
La session de juin 2020, particulière dans ses modalités en raison de l’épidémie de Covid-19, bat tous les records, puisque 63,5% des inscrits obtenaient une mention (mention Très bien : 10,9% ; Bien : 20,7% ; Assez Bien : 31,9%).

Sources: MEN, INSEE

Pour aller plus loin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *